Le BCES, Belgian Center for Equitation Science, est en fait la prestigieuse étiquette apposée sur l’une des nombreuses activités des Ecuries des Coudriers, une activité passionnante et prometteuse, née de la rencontre entre Patricia Kindermans et Marc Pierard, zoologiste spécialisé en éthologie et écologie comportementale, s’intéressant plus particulièrement à l’éthologie appliquée aux chevaux -domestiques.

Passionnés par les chevaux, à la recherche constante de l’amélioration de leur bien-être et ayant le souci majeur de faire partager leurs expériences et connaissances à tous ceux qui, de près ou de loin, sont acteurs de la filière équine, ils ont très vite imaginé mettre en commun leur énergie, leurs connaissances, compétences, infrastructures, chevaux… pour créer un projet commun.

C’est ainsi que le BCES est né, en quelques semaines seulement. Ce centre à vocation internationale a pour but de favoriser une meilleure connaissance du cheval,basée sur des faits scientifiques avérés et non des suppositions ou arguments fantaisistes.

Mettre la science au service du cheval et du cavalier, une drôle d’idée ? Pas vraiment : la science apporte au quotidien des réponses aux questions que tous les acteurs, amateurs ou professionnels de la filière équine se posent, et ces réponses peuvent tous les aider à mieux connaître le cheval pour mieux le soigner, l’entraîner, l’élever, le commercialiser…

Le seul problème (jusqu’à aujourd’hui), c’est que le monde scientifique a parfois du mal à communiquer,
à « vulgariser » ses découvertes, c’est-à-dire à les retransmettre de manière compréhensible au commun des mortels que nous sommes tous, pour l’énorme majorité d’entre nous.

Le but du BCES est celui-ci : établir un pont de connaissances entre le monde scientifique et l’utilisateur de chevaux (ou, pourquoi pas, les élèves des écoles, les écoles d’apprentis...) pour que chacun puisse aborder et utiliser le cheval dans le plus strict respect de sa vraie nature et de ses exigences.

Tous les thèmes seront abordés par le centre : élevage, gestion du cheval, entraînement, théorie de l’apprentissage, problèmes comportementaux… le travail est vaste, mais passionnant et résolument utile.

 

Enquête concernant la gestion des chevaux dans le monde entier, mise sur pied par l'ISES

Est-ce que les propriétaires de chevaux en Suède mettent leurs chevaux plus souvent en boxes que les propriétaires Néo-Zélandais? Que font les propriétaires en France et aux Pays-Bas pour nourrir leurs chevaux? Est-ce que les cavaliers en Angleterre utilisent les mêmes embouchures et selles que les Australiens? Est-ce que les Américains et les Espagnols utilisent plus internet pour s’informer sur la gestion de leurs chevaux? Est-ce que les chevaux italiens sont plus souvent ferrés ou non-ferrés?...

L’Université de Sydney (Australie) et l’International Society for Equitation Science ont envie de découvrir les réponses à toutes ces questions! Ensemble, elles ont donc développé une enquête online en sept langues qui donne aux propriétaires de chevaux partout dans le monde l’opportunité de partager leurs informations sur la manière dont ils gèrent leurs chevaux.

L’enquête porte sur l’hébergement et l’alimentation, le comportement, l’équipement et les sources d’information utilisées par les propriétaires désireux d’ en apprendre plus sur la gestion de leurs chevaux. Y participer est facile et ludique…

“Le secteur équestre mondial est très varié” dit la doctorante Georgie Caspar, “ nous voulons donc vraiment découvrir les différences et les similitudes en matière de gestion de chevaux dans les différents pays”.

Les résultats de l’enquête serviront à mieux comprendre comment les chevaux sont soignés et gérés mais aussi comment les propriétaires du monde entier accèdent aux informations concernant les soins aux chevaux. Ces résultats aideront les chercheurs, les entraîneurs et les éducateurs à développer des programmes pertinents et instructifs pour aider les propriétaires à améliorer la santé et le bien-être de leurs chevaux.

L’enquête prend environ 20 minutes à remplir et est online à l’adresse suivante :

http://www.equitationscience.com/announcements/equine-management-survey

Les participants doivent simplement sélectionner le drapeau représentant la langue dans laquelle ils souhaitent prendre part à l’enquête et ensuite, nous parler de leur cheval ! Après avoir complété cette enquête chaque participant participera au tirage au sort permettant de gagner un an d’adhésion à l’ ISES. Les résultats de cette enquête seront publiés vers la fin de cette année.


Toutes les photos de ce site ont été réalisées par Fabienne Materne©

Website created by Cause toujours©